「フランスの大学入学者選抜、賛成・反対?」6月21日会話強化グループレッスン開催レポート

Bonjour à tous !

本日は6月21日に行われた、Vanessa先生担当による
「会話強化グループレッスン」の開催レポートをお届けします。

前回6月7日のグループレッスンは初級者向けでしたが、
中級者以上の生徒様を対象に行われた今回のテーマは

フランスの大学入学者選抜、賛成・反対?
Etes-vous pour ou contre la réforme sur la sélection à l’université en France ? 


レッスンの冒頭ではまず、Vanessa先生が手短に

大学入学者選抜という改革案が生まれた背景などを話し、
選抜制の導入によって予想されるマイナス面とプラス面について
その都度生徒様に発言を促しながら話が進んでいきました。
マイナス面として挙げられたのはなんといっても、
大学側が入学者を選ぶ際にどうしても起こりうるであろう
不平等(inégalité)です。
志願者の成績ばかりでなく、家柄や人種といった
「差別」も選考の際に行われてしまうかもしれません。
しかしながら入学者の選抜にはプラスの面もあります。
大学側がしっかりと書類選考を行うわけですから、昨年のように
多すぎる志願者を「抽選で選ぶ」といった、それこそ運頼みの
無茶苦茶なやり方よりはよっぽど正当な方法ですよね。
プラス、マイナス面は他にも色々と挙げられましたが、
両者を踏まえたうえで参加者に自身の立場を述べてもらい、
選抜制の実施にあたり「もっとこうしたほうが良い」といった
改善策なども提案され、活発な意見交換がなされたようです。
詳細はVanessa先生がフランス語でレポートを書いてくださったので、
長文読解練習をかねてぜひ読んでみてくださいね。
会話強化グループレッスンでは下記のスキルが鍛えられます。
・ネイティヴスピーカーが話すフランス語を聞き取る。
・自分の意見を簡潔なフランス語で表現する。
・「人前」という緊張感の中でフランス語を話す。
おまけにフランスの時事問題についての知識を得ることができ、
テーマに関する語彙も増えるのでまさに良いことだらけ!
毎月2回のペースで開催しておりますので、
初めての方もぜひ一度お気軽にご参加くださいね。


 

 

Vanessa先生によるレッスンレポートです】

 

 

Le projet de loi ORE « Orientation et
réussite des étudiants » cause bien des discordes depuis sa promulgation. Si
l’Etat y voit une plus grande chance de réussite pour les étudiants, ces
derniers y voient un risque d’accentuation des inégalités. Etes-vous pour ou
contre la sélection à l’université ? Voici le sujet de la conversation du soir
du 21 juin.


Cette réforme suscite une grande indignation.
Puisque la sélection appartient dorénavant aux chefs d’établissement des
universités, il se pourrait que ces derniers soient tentés de favoriser
l’entrée de certains étudiants plus que d’autres. En effet, selon les
manifestants, il est évident qu’il y aura des discriminations à la sélection
vis à vis de la position sociale du candidat, de ses origines et de son genre.

 

 
Les étudiants issus des classes sociales
inférieures seraient pénalisés face à celles supérieures qui bénéficient de
meilleures conditions pour étudier correctement et aspirent à des filières plus
prestigieuses. Les femmes seraient de par leur place dans la société,
prédisposées à choisir certains métiers plus que d’autres. Il est à craindre
qu’elles soient très peu représentées dans certaines filières déjà très
masculines (médicale, juridique…). Il en va de même pour les hommes qui sont
déjà peu représentés dans certains domaines (puériculture, professeur des
écoles…). De plus, la sélection limitant les choix dans les études supérieures,
il est à craindre qu’il y ait plus d’erreurs d’orientation.

 
Notons également que l’opinion publique
craint que la charge de travail générée par cette réforme ne soit trop grosse
pour les universités. En effet, les nouvelles modalités d’inscription et de
sélection via Parcoursup (plateforme en ligne) laissent craindre un manque de
préparation.

 

Pour autant la sélection devrait aussi avoir
un impact considérablement positif.  En
effet, malgré les diverses inquiétudes, cette réforme devrait permettre aux
étudiants ayant travaillé dur de pouvoir poursuivre leurs études. Ce qui
n’était pas systématiquement le cas avant, d’où la mise en place de ce nouveau
projet de loi.  De plus cette sélection
est bien plus juste que le tirage au sort. Chacun devrait avoir la possibilité
d’accéder à des études supérieures sans compter sur le hasard.

Lors de cette conversation, plusieurs idées
ont été mentionnées. Pour éviter la discrimination, il serait plus juste de
masquer les noms des candidats afin de s’assurer d’une sélection plus juste. En
plus des résultats, la motivation des étudiants devrait être prise en
considération. Et introduire un concours à l’entrée à l’université tout comme
au Japon, plutôt qu’une sélection pourrait aussi être une bonne alternative.

 

 Il y a donc des pours et des contres mais
quoi qu’il en soit, tout le monde pourra en juger et les candidats les
premiers, dès la rentrée prochaine !

 

 

«
»