指輪、ブーケトスだけじゃない!フランスの結婚にまつわる伝統あれこれ (3)

指輪、ブーケトスだけじゃない!フランスの結婚にまつわる伝統あれこれ (3)

Bonjour à tous ! En France, le jour de la noce est riche en symboles. De la robe de mariée à la marche vers l’autel en passant par le bouquet, les rituels ne manquent pas pour faire de cet événement une journée qui restera gravée dans les mémoires. Bien sûr, tous les couples ne choisissent pas de suivre les traditions mais laissez-moi vous en présenter quelques-unes :  Dormir séparément la veille du mariage. Et oui, très souvent, les mariés dorment séparément la veille du mariage. Au lendemain matin, le marié se prépare avec ses témoins et les hommes de la famille. C’est la même chose pour la mariée. C’est à la mairie ou à l’église que les mariés se découvrent enfin vêtus de leur plus belle tenue. Ainsi, le moment des retrouvailles est encore plus riche en émotions et permet de marquer une différence entre la vie de célibataire et la vie de couple. Être en possession de 4 objets précis. La mariée doit porter au moment de se marier les quatres accessoires suivants : un ancien, un emprunté, un neuf et un bleu. Ils représentent respectivement les liens familiaux, la chance, la réussite et enfin la fidélité des mariés. Chacun sa place ! La mariée se trouve traditionnellement à gauche de son futur mari dans l’église. Dans l’ancien temps, le marié pouvait ainsi repousser d’éventuels prétendants en saisissant son épée de sa main droite. Cela remonte à l’époque où le marié enlevait sa future femme pour l’épouser. Le port d’un anneau symbole de l’union. Celui-ci appelé alliance, est glissé à l’annulaire gauche, le doigt où se trouverait la Veine de l’Amour qui relie directement la main au cœur. À l’origine, les alliances étaient de fer mais de nos jours, elles sont le plus souvent en or.  
Le lancer de riz. Il a souvent lieu à la sortie de l’église ou encore de la mairie. Ce rituel est un vœu de prospérité et de fertilité pour les jeunes mariés. 
   
Le cortège. À la sortie de la cérémonie, les mariés partent dans une voiture préalablement décorée de rubans et autres. Ils sont généralement suivis par toutes les invités. Le cortège émet alors des coups de klaxon sur son passage. On doit ce rituel au Moyen-Âge où les mariages clandestins étaient courants. Aussi, la loi exigeait de faire part de son union le plus bruyamment possible.
   
Les dragées. On les offre très couramment lors des mariages ou des baptêmes aux invités. Ce sont des confiseries au noyau dur enrobé de sucre symbolisant l’amour éternel.
   
Le lancer de bouquet. C’est une tradition aussi apparue au XVIème siècle en France. C’était auparavant aux hommes de s’emparer du bouquet, en courant après la mariée ! Aujourd’hui, la mariée le lance dos à ses amies. On dit que celle qui l’attrape se mariera dans l’année.
   
Le port de la jarretière. Elle est le plus souvent blanche ou bleue, couleurs de la pureté et de la fidélité. A l’origine cette bande de tissus élastique servait à maintenir le bas fixé sur la cuisse. Aujourd’hui, elle donne plutôt lieu à des jeux dans certains mariages.
   
Porter la mariée. La tradition veut que le marié porte sa femme pour franchir le seuil de leur domicile. Cela aurait pour but d’éviter que de mauvais esprits attaquent la mariée ou encore que celle-ci ne trébuche, symbole de malchance pour le jeune couple à l’époque des Romains. 
   
Il existe d’autres coutumes bien sûr mais voici les plus courantes. C’est que ce n’est pas de tout repos un mariage traditionnel en France!
  Rédigé par Vanessa